L'histoire de la dentelle de Calais remonte au débuts de la révolution industrielle commencée à la fin du 18è siècle en Angleterre et les premiers métiers de tissage mécanique mus par des machines à vapeur. La dentelle était un produit de luxe destinée aux classes riches de la société; des milliers de dentellières produisaient manuellement (bobines) des pièces en dentelle pour la parure des belles dames et des beaux messieurs de l'époque bien avant l'apparition de la machine à vapeur. Des villes de France, de Flandre, en Angleterre et dans toute l'Europe étaient connues pour la qualité et la finesse de leurs dentelles: Valenciennes, Alençon, Bruges, le Puy... La tradition de la dentelle fait main est restée dans la plupart des centres, notamment Valenciennes.

Avec la révolution industrielle permise par la machine à vapeur, des machines à tisser mécaniques sont apparues permettant une production de masse, des produits de qualité, la baisse des coûts et le service d'un grand nombre de consommateurs. Les premiers métiers à tisser furent inventés en Angleterre et utilisés pour produire la plupart des tissus y compris la dentelle notamment pour les voilages. La diffusion de ces techniques fut retardée par la révolution française de 1789, par les guerres napoléoniennes et le blocus de l'Angleterre. Mais après la fin de l'épopée napoléonienne à Waterloo en 1814, et le traité de Paris en 1815, la paix venue permit l'expansion de l'industrialisation, notamment à Calais ville la plus proche de l'Angleterre. C'est ainsi que le premier métier à tisser la dentelle - métier Leavers en bois - est arrivé en fraude à Calais, depuis Nottingham sur un bâteau de pêche. D'autres suivirent avec des mécaniciens sachant les monter, les faire fonctionner et les entretenir. Ces hommes (et femmes) venus d'Angleterre ont constitué la première communauté anglaise de Calais, associée à l'expanson de la dentelle; ce sont aujourd'hui des français avec des noms anglais... les Boot, West, Young, Hurst, Arnett, pour n'en citer que quelques uns.

Par la suite, l'adjonction du système à cartes perforées dû à Jacquard, permettant de faire des motifs, a considérablement accru le potentiel industriel et commercial de la dentelle mécanique. C'est pourquoi la dentelle de Calais a été prisée et vendue dans toutes les grandes métropoles du monde, notamment New-York, Boston, Chicago.

Mondialement réputée pour sa finesse, la richesse de ses fonds et la variété de ses motifs, la dentelle produite sur métiers Leavers est un produit d’exception. Aujourd’hui, le parc de métiers Leavers français donne aux pôles de Calais et de Caudry l’exclusivité de la production de « Dentelles de Calais ». Les entreprises qui perpétuent cette tradition ont su l’adapter aux modes de vie et aux aspirations des clients. Puisant leur inspiration dans le patrimoine, les esquisseurs et les dessinateurs proposent de nouvelles approches stylistiques et explorent des innovations pour l’utilisation et le traitement de nouvelles matières.

Le musée de la dentelle de calais

Au musée de la dentelle de Calais, on retrouve l'historique des modèles à travers le temps

Gros plan sur la dentelle de Calais

La finesse et la douceur de la dentelle de Calais”

Usine de la dentelle de Calais

Une vue des usines de dentelle de Calais du siècle dernier